8 AVRIL 2005

 

Le jeûne et le tapas continuent.

Patrick commence à perdre ses kilos en trop et il est en pleine forme.

Il est utile de vous expliquer le rythme d'une de ses journées .

Pour ceux qui l'imaginent en position de lotus,

sans bouger du matin au soir, se trompe !

Patrick ne prétend pas être un yogi ou un moine,

il est tout simplement un homme ordinaire

qui tente de repousser ses propres limites.

Il se retire afin de puiser dans ses ressources intérieures,

d'aller au-delà de son Ego

pour recevoir des messages et des ouvertures de consciences

qui puissent l'aider à aborder "la vie de tous les jours" avec plus de sagesse.

Bref, il se retire de la vie pour ensuite mieux la vivre.

 

Patrick médite la majeure partie de la journée dans sa hutte.

Le matin, il va se laver à la mer pour se purifier avec son sel.

Le soir,il fait une marche méditative en lisière de l'océan ou dans un petit bois.

 

Le jeûne ne lui pose pas de difficulté

mais la privation de boisson, avec la grande chaleur et l'air salin, est plus difficile. 

Après avoir tenu une semaine sans boire,

sa soif est maintenant atténuée par l'équivalent d'un verre d'eau par jour,

 (certains jours sans boisson et d'autres avec un peu plus de consommation).

 

 Patrick fait un gros travail sur la patience et sur le lâcher prise.

Il réalise à quel point les comportements sont basés sur le contrôle,

derrière lequel se cache une peur du vide et du rien.

On cherche à atteindre le rien mais on le craint à la fois.

Bien que dans l'ensemble, sa retraite se déroule bien,

il vit tout de même des moments de purification très difficiles.

Il rend grâce à la mer qui l'aide à se libérer de son mental .

Lorsqu'il est en surcharge de ses énergies électriques il s' immerge dans la mer.

 

Patrick a également vécu plusieurs prises de conscience :

il a formulé, entre autres, qu'il devrait être beaucoup plus dans la compassion

et l'accueil face aux gens qui viennent le voir pour être aidés.

Il a tendance à exiger beaucoup trop d'eux

comme il exige beaucoup trop de lui-même.

Il a aussi reçu quelques visions comme celle de la mort du Pape, la nuit de son décès. (Nous avons été informés de la mort de Jean Paul II que beaucoup plus tard).

 

Il vous transmet sa compassion

(il a souvent dans ses méditations des visages connus à qui il envoie de l'amour).

Il remercie ceux qui l'accompagnent. 

Il a quelques fois des images fulgurantes qui lui apparaissent. 

 Il percoit les pensées bienveillantes

qui viennent le toucher dans sa hutte de méditation.