Fin de la quête de vision

 Mai 2005

 

 

Mot de Patrick :

« Près de 3 mois en Inde, 43 jours de quête de visions, 41 jours de jeûne,

c'est le bilan final de mon expérience.

Il suffit de voir ma photo ci-jointe

pour comprendre toute la joie que j'éprouve à reprendre la vie ordinaire,

que je trouve maintenant extraordinaire.

Je viens même de découvrir le plaisir de préparer avec minutie et amour la nourriture

et je le vis véritablement comme une méditation sur le bonheur

Ma sortie de la quéte de vision

Il y a maintenant 2 jours que je mange régulièrement

et mon estomac réagit étonnamment bien !

Cette quête de visions m'a fait comprendre

qu'il n'est pas nécessaire d'être moine ou ermite pour être en constante méditation.

Il y a "la méditation de la vie "

c'est avant tout mettre de la conscience dans tous les gestes de la journée,

y compris ce qui peut être le plus banal .

Balayer et nettoyer ma case était devenu une véritable méditation.

Secouer mon drap devenait un moment d'introspection, me laver était un événement.

Il y a eu  un changement catégorique dans ma relation à la vie.

Depuis quelques jours je redécouve le monde avec des yeux d enfants, tout me ravis.

 

Les sorties effectuées par la suite ont été comme des pèlerinages,

acheter des bananes est une expérience extraordinaire,

aller a l'épicerie indienne est une abondance,

rouler dans un rikshaw est une expérience excitante.

J ai réappris à croquer la vie à pleines dents.

Je suis fermement décidé à méditer dans mon quotidien

et très motivé à continuer de voir la vie avec les yeux d'un enfant émerveillé.

 

 Je souhaiterais vous livrer ma relation avec la nourriture pendant ces 41 jours de jeûne. J'ai été étonné de ne pas vraiment avoir eu faim.

Mon corps était plus faible qu'à l'habitude tout en restant actif.

La véritable difficulté est le désir des rituels qui sont liés à la nourriture.

J'ai eu un manque par rapport au rituel du repas,

au partage, à la convivialité, à la beauté d'une table.

Quand on supprime les repas,

on laisse un espace immense de vide qui n'est plus comblé.

On se retrouve face à son mental.

 Quand à la boisson, cela a été beaucoup plus difficile.

Ma capacité maximum de privation de tout liquide a été d'environ une semaine,

ensuite j'ai été obligé de m'abreuver d'un verre d'eau par jour.

Les trois derniers jours de mon expérience,

je me suis désaltéré de jus de fruits pour compenser une faiblesse excessive

qui n'était toutefois pas dramatique.

(La privation de boisson est couramment pratiquée par des yogis de conscience plus élevé).

J'ai donc eu une leçon d'humilité, qui ma fait grandir ! 

interieur de la hutte

 

En ce qui concerne les événements mystiques que j'ai pu vivre,

laissez-moi vous en livrer quelques exemples.

 

 J'ai voyager à travers  différentes sphères de la Terre,de la matière et celles célestes.

 

 Une autre expérience, sur laquelle je souhaite vous entretenir brièvement,

concerne ce que l'on nomme la "nuit noire de l'âme",

qu'on vécue certains mystiques dont Jésus (toutes proportions gardées !)

Pendant 3 jours et particulièrement une nuit, j'en ai voulu à Dieu,

à mes propres maîtres, jusqu'à les injurier, à renier la foi,

à douter de la réalité du spirituel.

J'ai même proféré des ultimatums contre mes maîtres,

pensant que la vie n'en valait pas la peine.

J'ai sorti des colères contre la Terre , contre mes proches et surtout contre moi-même. Cette nuit infernale s'est terminée par un sommeil profond

et au réveil, j'étais totalement serein.

J'étais un lac tranquille.

J'ose espéré avoir franchi un cap de guérison !

 

La derniere expérience parmi tant d'autres est d' avoir contacter une force inouïe.

Je crois pouvoir affirmer que dans ma vie spirituelle,

je n'ai jamais vécu un phénomène aussi intense et profond.

J'ai été mis en relation avec les origines de la vie,

avec l'instant de densification de la matière.

 

D'une masse épaisse à surgit un maître venu de nulle part,

qui affirmait ne pas être venu pour enseigner mais pour guérir.

Dans cette pièce vide (ma hutte),

il s'adressait à une assistance importante .

Il me demandait de débuter mes 3 premières guérisons en utilisant son pouvoir,

qui est de renouer avec nos origines premières en captant

 le clan chamanique du patient.

(Je m' y employais avec les personnes les plus proches physiquement du lieu de méditation : Christian en lien avec le clan de l'ours Sabine en lien avec le clan du serpent

et Mélanie en lien avec le clan du scorpion).

La vison était instantané et fulgurante.

 

Je ne peux ici vous développer les détails des soins chamanique

mais lorsque j'ai raconté mon voyage à ces 3 derniers,

ils ont exprimés avoir tous vécu dans cette nuit là,

une expérience très forte liée à leur guérison.

Depuis j' ai acqui la capacité de percevoir l' origine clanique de mes patients

 

Chaque jour je posait un coquillage dans le plat de terre

Je ne sais pas si je suis différent de mon "ancienne identité",

c'est à mes amis d'en juger .

Il y a des pans de ma vie que je vais considérer de façon différente.

J' ai vécu ces 3 mois en Inde comme un approfondissement personnel .

J'ai franchi un grand pas.

 Des dizaines d'amis sont venus me voir par la pensée que je captais

ou j'allais leur rendre visite dans les plans subtils.

J'ai senti très prêt de moi certains qui sont  éloigné par la distance et aussi par le cœur. Je pense aux frères et sœurs que j'ai fait travailler.

Certains visages croisés lors de conférences,

que je n'ai jamais revus, me sont à nouveau apparus.

 

Parmis mes prises de conscience, j'ai eu une guérison sur le sentiment de trahison

et j'accepte à nouveaux d'avoir des relations d'amitié privilégiée avec certains.

( Moi qui ne voulais plus avoir d' "amis").

 

Enfin, j'ai touché ce que l' on appelle le Soi .

J'ai avancé et mes cellules ont augmentées en vibrations.

 

J'ai eu la confirmation que je dois continuer mon travail de chaman celte.

Je dois  témoigner de ce que je suis.

 Aider les humains à se reconnecter à la Terre pour mieux aller vers le Ciel.

Transmettre l' initiation des trois cercles.

 

 J'ai beaucoup gagné en profondeur de soin,

en puissance et en efficacité dans mon art de guérisseur.

C'est une récompense que j'accepte avec bonheur !

 

 Malgré le paysage paradisiaque et les conditions de méditation exceptionnelles,

cette expérience a été très difficile.

 Je me suis permis quelques marches au bord de la mer,

et un pèlerinage a Eagle temple pour me faire bénir par mon maître, Sinevassen swami. L'isolement et la coupure de toute nourriture ont été  difficiles.

 

 J' acceuille les bienfaits de cette meditation

qui ont apportés à mon corps une complète purification

et une plus grande conscience.

 

Merci à vous tous qui m'avez soutenu, je vous ai senti !

Merci à vous tous qui m'aimez.

Merci à tous ceux qui m'ont pardonné

de ne pas toujours avoir été juste avec eux.

 Merci à l' humanité toute entiere.

Je vous aime.

Paix à la Terre  ! 

 

Patrick Dacquay